vendredi 24 février 2017

Le Collectif National Droits de l’Homme Romeurope s’invite dans la campagne présidentielle

Communiqué de presse
Paris, le 16 février 2017

Le Collectif National Droits de l’Homme Romeurope s’invite dans la campagne présidentielle avec  20 propositions pour une politique d'inclusion des habitants des bidonvilles et des squats. Ce rapport inédit a pour objectif de donner des clés aux autorités publiques pour en finir avec ces formes de mal-logement insupportables que sont les bidonvilles et les squats.
Après 25 ans de politiques publiques au mieux mal coordonnées, au pire destructrices pour les personnes concernées, le CNDH Romeurope appelle l’Etat et les collectivités territoriales à unir leurs forces pour mettre en place une politique ambitieuse de résorption des bidonvilles respectueuse des droits des personnes.
Ce rapport s’appuie sur l’expertise de terrain et la connaissance des 41 membres qui composent le CNDH Romeurope. Toutes les propositions sont illustrées par des pratiques concrètes appliquées localement qui permettent de montrer que des solutions sont possibles. Des chiffres sur les conditions de vie déplorables imposées par l’inaction des pouvoirs publics sont dévoilés dans le rapport ainsi que des infographies inédites pour illustrer les propositions.

Ce jeudi 16 février, les candidats à la présidentielle ont reçu le rapport du CNDH Romeurope accompagné d’un courrier les invitant à prendre position publiquement sur le sujet de  l’inclusion des personnes vivant en squat. Parce qu’il s’agit de la dignité de 15 à 20 000 femmes, hommes et enfants, les candidats doivent s’engager. Maintenant !

Responsabilité sociale des entreprises


Adoption de la loi su rle devoir de vigilance : un premier pas historique pour le respect des droits humains par les multinationales

Communiqué du Forum citoyen pour la RSE

21 Février 2017. Les député-e-s français-e-s ont adopté définitivement la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et entreprises donneuses d’ordre. Ce texte marque une avancée historique vers le respect des droits humains et environnementaux par les entreprises multinationales. Nos organisations appellent désormais les pays européens et la communauté internationale à s’inspirer de cette disposition et à développer des législations qui vont dans le même sens.
Il y a cinq ans, le candidat François Hollande déclarait vouloir «(…) que soient traduits dans la loi les principes de responsabilité des maisons-mères vis-à-vis des agissements de leurs filiales à l’étranger lorsqu’ils provoquent des dommages environnementaux et sanitaires. ». La loi « devoir de vigilance », l’une des dernières lois adoptée sous son quinquennat, répond à cette promesse.

Projection de "la sociale" à Fougères






Le Collectif "Les Jours Heureux" (CGT - FSU - Solidaires - ATTAC - Action Culture Entreprise, Soutien : UNEF, Les Amis du Monde Diplomatique) et la Ligue des Droits de l'Homme vous invitent à la projection du film

« La Sociale »
au Cinéma Le Club à Fougères
1 Esplanade des Chaussonnieres
Vendredi 3 mars 2017 à 20h30

La projection sera suivie d'un débat



«La sécurité sociale rend un service de santé unique au monde accessible à tou(te)s et d'excellente qualité» et est bien plus performant que les systèmes privés et beaucoup moins cher que les assurances ou les mutuelles. Son principe est la solidarité : «Nous cotisons selon nos moyens et nous recevons selon nos besoins».
Le film «La Sociale» raconte et explique, avec des personnages extraordinaires, ce qu'est la «sécu». Et les débats qui suivent le film permettent de partagerl'enthousiasme collectif qu'il suscite.