jeudi 23 mars 2017

APPEL DES SOLIDARITÉS : RÉPONDEZ PRÉSENT-E !


Le 23 mars 2017,

La LDH répond présente !

Et si nous n’attendions plus un homme ou une femme providentiels pour nous accorder sur l’essentiel ? Et si en 2017 les solidarités devenaient un impératif pour les prochain.e.s locataires de l’Elysée et de l’Assemblée ? Et si «5 caps des Solidarités » fixés par les ONG constituaient un référentiel dans lequel devront s’inscrire dorénavant les politiques publiques ?
Parce que les crises que nous traversons sont toutes liées à un déficit de solidarité, qu’elles ne pourront se résoudre que par plus de solidarité, pour la première fois, 80 associations – du social, de l’écologie, de la solidarité internationale, de l’éducation, de la démocratie, du monde agricole, des quartiers populaires, de la défense des droits de tous, et de l’égalité, du handicap, de la jeunesse, pour la santé, et la protection animale – ont décidé d’unir leur voix.
Unir leur voix pour dominer le brouhaha ambiant. Unir leur voix pour faire, haut et fort, l’Appel des Solidarités. Pour que sortent de leur réserve toutes celles et ceux qui rêvent d’être généreux.ses et solidaires. Qu’elles et ils lèvent le doigt et élèvent la voix jusqu’à imposer un changement de cap(s).

En répondant PRESENT! sur WWW.APPEL-DES-SOLIDARITES.FR ou gratuitement par SMS au 32321 en tapant le mot PRESENT!

mardi 21 mars 2017

FESTIVAL CINÉ ACTIONS ! A RENNES DU 25 AU 31 MARS

Voici la première édition d’un « festival du cinéma engagé » qui se déroulera dans différents lieux des quartiers sud de Rennes.

Une programmation riche abordant de nombreux thèmes de société :
immigration, travail et transition, lutte des femmes, nucléaire et santé, les combats sociaux, ...
et aussi des moments conviviaux avec des animations musicales et des repas partagés.


NE MANQUEZ PAS CES PROJECTIONS télécharger le programme 
Participez aux échanges avec les réalisateurs et les associations organisatrices

libre participation aux frais

CONTACT MJC Bréquigny
Jean-Luc Dussort 0299869595
mjcbrequigny.com
forum-social-des-quartiers.org

LE FESTIVAL EST ORGANISÉ PAR
le Forum Social des Quartiers rennais, le groupe ATTAC de Rennes, le collectif rennais Les jours heureux, l’UD CGT de Rennes, l’Association France Palestine Solidarité, le CADTM, la Ligue des Droits de l’Homme, les jeunes d’Ensemble... et des personnes engagées...
ET SOUTENU PAR
ACRIMED, la FSU, le Mouvement de la Paix, les Amis du Monde Diplomatique, l’ASL, le Mou- vement des jeunes communistes, Radio Rennes,...

STRUCTURES PARTENAIRES ACCUEILLANT DES PROJECTIONS
La MJC Bréquigny, les centres sociaux Aimé Césaire et Carrefour 18, Café le Panama, l’ULCGT, Le Triangle. 

lundi 20 mars 2017

L'HUMANITAIRE FELIX CROFT NE DOIT PAS ETRE CONDAMNE PAR LA JUSTICE ITALIENNE


Le 19 mars 2017
Communiqué du comité régional LDH PACA 

Le jeudi 16 mars 2017, le procureur du tribunal d'Impéria, en Italie, a requis 40 mois de prison et 50 000 euros d'amende contre Félix Croft, le bénévole humanitaire azuréen, pour avoir transporté le 22 juillet 2016 une famille soudanaise.
Une peine pour le moins sévère, au regard des faits. La comparaison avec Cédric Herrou s'imposait, et la défense n'a pas manqué de souligner la disproportion des sanctions requises : alors même que le Tribunal de première instance de Nice n'avait pas retenu la clause humanitaire, Cédric Herrou a été condamné à 3000 euros d'amende avec sursis pour avoir favorisé l'entrée sur le territoire français d'environ 200 migrants privés de documents, uniquement au motif qu'il n'avait pas pu fournir la preuve des risques encourus par les individus aidés.

vendredi 17 mars 2017

Pour que l'affaire Théo ne se reproduise pas


Par Louis-Georges Tin, Président du Conseil représentatif des associations noires (Cran) , Françoise Dumont , Présidente de la Ligue des droits de l’homme , Augustin Grosdoy, co-président du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) et Dominique Sopo, président de SOS Racisme — 16 mars 2017 à 12:27

Des responsables d'associations interpellent Bernard Cazeneuve pour l'inciter à ouvrir un chantier de réformes autour d'une série de mesures concernant le fonctionnement de la police qu'ils proposent.
Suite à notre demande, le Premier ministre nous a reçus le lundi 13 février pour examiner avec nous les conséquences et les leçons à tirer de «l’affaire Théo», du nom de ce jeune homme sauvagement maltraité par des policiers lors d’un contrôle d’identité.
Nous n’avons pu que constater nos désaccords sur les mesures à adopter face à une situation que toutes les associations présentes ont estimée lourdement dégradée et périlleuse. Nous sommes en effet restés sur la nette impression que le gouvernement s’estimait quitte avec les mesures adoptées dans les domaines du recrutement, de la formation et l’annonce de la généralisation de caméras portables par les forces de police.